Bonnes pratiques 'Order To Cash' | Gestion du poste client par DSOgroup

Bonnes pratiques "Order To Cash"

La première étape d’une construction : des fondations solides.
Regardons de près les processus clés du cycle O2C pour une performance continue et renouvelée.

Votre entreprise dispose de compétences certaines pour la gestion des anomalies de paiement, pour la prévention et la surveillance des risques de défaillance client et pourtant vous constatez :

Peut-on se satisfaire d’une telle situation ? Quelles actions entreprendre ?

Quand on examine les causes de retard de paiement, on observe que celles-ci sont liées à des dysfonctionnements internes dans 60% des cas. Cela entraîne des litiges supplémentaires. Pour être en configuration de payer, les litiges doivent être résolus et le client doit avoir une facture en «bonne et due forme».

Ces dysfonctionnements sont également à rechercher dans les processus et méthodes de travail. Un grain de sable en amont du cycle « Order to cash » pénalisera la trésorerie et les résultats de l’entreprise.

Cas concret : La mauvaise tenue du fichier clients peut engendrer des erreurs de facturation, de même que la présence de conditions de paiement différentes de celles convenues peut provoquer des retards de paiement.

Autant de cas qui pourront grever tous les efforts réalisés en aval du cycle «Order to Cash» par les équipes de Credit Management pour réduire les retards de paiement et le DSO. Voire annihiler tous ces efforts en cas de défaillance.

Par ailleurs, l’analyse post-mortem des défaillances clients subies est un exercice nécessaire afin de maîtriser les risques clients et de se poser les bonnes questions.

Posons-nous la question : avons-nous des dysfonctionnements dans nos méthodes d’analyse ou dans nos capacités à prendre ou à faire respecter les décisions de crédit ?

Les réponses à ces questions révèleront les actions à mener en amont et les processus à mettre en place pour sécuriser les risques.

Diagnostiquer et optimiser la gestion de son Poste Client nécessite d’appréhender le sujet sur l’ensemble du cycle « Order-to-Cash ».

Chaque entreprise est unique. En fonction des situations rencontrées, la réduction principale des retards de paiement peut impliquer une revue complète des processus liés à l’administration des ventes, en complément des processus de relance.

Des actions efficaces de sensibilisation des équipes commerciales et du service clients impacteront la réduction des provisions et des pertes sur créances irrécouvrables, en sus d’une refonte des processus d’analyse crédit.

DSOgroup Consulting
La méthodologie REVELEO développée par notre département Consulting « Order To Cash » met en lumière les leviers potentiels d'optimisation du TCO, tout en réduisant les risques clients et les délais de paiement clients. L'objectif consiste à préconiser un ou plusieurs plans d'action concrets avec des ROI valorisés, qui intègrent parfaitement la stratégie et l'environnement de l'entreprise.